Rechercher

Créer un One-Man-Show : Comment j’en suis arrivée là !

Mis à jour : sept. 30

Comment une Alsacienne expatriée, qui vit à Paris depuis plus de 30 ans, en vient-elle à devenir humoriste, au tournant de la cinquantaine ? Tout est affaire de déclic Le mien a eu lieu en prenant le métro avec une collègue et son amie, que je ne connaissais ni d’Adam ni d’Eve. Inspirée par l’ambiance du moment et galvanisée par les rires du public, j’ai raconté durant la demie heure du trajet mon expérience tragi-comique de « traumatisée de la période d’essais ». J’ai réalisé que rien ne m’éclatait davantage que de faire rire les gens en racontant ma vie. Et surtout, je me suis demandé : Mais pourquoi n’ais-je jamais essayé d’en faire quelque chose ? Pourquoi n’avoir jamais exploré ma nature comique alors que je serais prête à marcher sur des cadavres pour faire un bon mot ?




D’abord, il y a le souvenir cuisant d’un sketch de Sylvie Joly joué en colonie de vacances devant un public de marbre qui a mis fin prématurément à ma carrière de comédienne. Ensuite, il y a eu les cours de théâtre eux même auxquels je me suis occasionnellement essayé et qui m’ont toujours rapidement ennuyé. C’est que je partais d’un malentendu : Mon kif, ce n’est pas faire du théâtre ou jouer la comédie mais FAIRE RIRE EN RACONTANT MA VIE. N’est-ce pas la vocation même du One-Man-Show ? Comment se fait-il que je n’y ai jamais pensé, alors que je passe ma vie à faire mon show et que rien ne m’éclate davantage ?

Si la révélation a été si tardive, c’est sans doute à cause d’un deuxième malentendu : faire du One-Man-Show était associé dans mon esprit à devenir comique, une profession dans laquelle il y a peu d’élu pour une grande majorité de prétendants qui rament. Et je n’ai jamais accepté l’idée de galérer pour réussir. Mais aujourd’hui, ces enjeux (réussir, gagner ma vie, devenir connue) n’ont plus de raison d’être. Ma carrière, je l’ai faite ailleurs, je gagne bien ma vie, je peux faire du One-Man-Show en simple loisir (et plus si affinités).

J’ai donc décidé de prendre des cours juste pour le plaisir et pour explorer ma capacité à faire rire sur commande. J’ai choisi l’École du One-Man-Show pour son équipe, sa vraie scène, ses occasions de se produire et sa proposition « d’intégrer un cours de théâtre spécialisé dans l’humour, en amateur, mais sérieusement ». J’ai été confronté à ce paradoxe cuisant : Comment se fait-il que je sais faire rire spontanément tout le monde dans la vie de tous les jours et plus personne quand je monte sur scène ? Heureusement, humoriste, c’est comme tous les métiers, ça s’apprend, dans les pleurs et la sueur ! Je raconte dans ce blog mes hauts et mes bas, jusqu'à atteindre ce Graal que je croyais inaccessible : Jouer mon propre One-Woman-Show, à Paris, en Alsace et même à l’étranger !

51 vues

Suivez l'actualité de Catoch'

en vous abonnant à sa newsletter

LE LIFE-UP DE CATOCH'

Sur les réseaux sociaux :

Facebook

YouTube

 

En Alsace :

Agence événementielle 67
Claude Specht : 06 71 80 24 43

A Paris et à l'international :

Catherine Sandner lelifeupdecatoch@gmail.com
Rejoignez la mailing list
  • YouTube
  • Facebook